Tapez votre recherche

    10 conseils pour une cueillette de champignons zéro danger

    Chaque année, en moyenne, 1 000 cas d’intoxication faisant suite à la consommation de champignons sont enregistrés en France. Ce chiffre n’inclut pas les cas bénins traités par automédication ou grâce à une simple consultation chez le médecin traitant.

    Pour que votre cueillette et dégustation de cèpes ne se transforme pas en mauvais souvenir, faites preuve de vigilance. En effet, une intoxication aux champignons peut avoir de lourdes conséquences sur votre santé.

    10 précautions pour ramasser des champignons en toute sécurité

    Que vous soyez un cueilleur de champignons occasionnel ou averti, quelques précautions sont indispensables. Pendant le ramassage, mais également au moment de passer à table.

    1| Utilisez un contenant adapté

    Avant de partir en quête de vos girolles adorées, munissez-vous d’un contenant adapté pour les transporter. Bannissez les sacs en plastique : les champignons sont des organismes fragiles qui pourrissent très vite s’ils sont enfermés et entassés. Préférez un panier en osier ou une caisse en carton.

    2| Ramassez uniquement les espèces que vous connaissez

    Dans votre quête, si vous trouvez des champignons que vous ne savez pas identifier, ne les prenez pas. En Europe, il existe plus de 160 000 espèces différentes : vous ne pouvez pas toutes les connaître ! La confusion entre une espèce comestible et une espèce toxique est facile, même pour les connaisseurs.

    3| Rapprochez-vous d’un spécialiste en cas de doute

    Si malgré vos précautions, vous avez un doute sur les champignons que vous avez récoltés, demandez conseil à un spécialiste. Un pharmacien ou une société de mycologie peuvent vous aider à identifier les espèces.

    4| Ne faites pas confiance aux applications mobiles

    Vous êtes adepte des nouvelles technologies ? Profitez de votre virée dans les bois pour déconnecter, oubliez votre téléphone ! Les applications mobiles qui promettent d’identifier les champignons à votre place ne sont malheureusement pas toujours fiables et entraînent de nombreuses confusions.

    5| Cueillez vos champignons au cœur de la nature

    Les champignons font partie des organismes qui absorbent le plus les polluants et les métaux lourds, mêmes quand ils sont par ailleurs comestibles. Privilégiez donc les récoltes en pleine nature, loin des grandes routes, des friches industrielles ou des décharges.

    6| Ne ramassez que les champignons en bon état

    Lorsque l’on trouve un super coin à champignons, il est tentant de tous les ramasser. Cependant, laissez ceux qui sont abîmés ou qui paraissent trop vieux. Ils peuvent contenir des vers ou des insectes, qui en plus d’être compliqués à éliminer, peuvent se propager dans l’ensemble de votre cueillette.

    7| Séparez les différentes espèces

    Dès le départ, pensez à séparer les différentes espèces. Cela facilite leur identification en cas de doute, et permet de ne pas contaminer les espèces comestibles si un champignon toxique s’est glissé dans votre cueillette.

    8| Consommez-les rapidement

    Les champignons doivent être dégustés rapidement. L’idéal est de les cuisiner tout de suite après la récolte. Si vous ne pouvez pas, stockez-les au réfrigérateur en prenant soin de bien les séparer des autres aliments, et cuisinez-les sous 48 h.

    9| Cuisez-les suffisamment

    Les champignons ne doivent jamais être mangés crus. Passez-les au moins 20 minutes à la poêle, afin d’éliminer les bactéries ou parasites. Si vous préférez les plonger dans l’eau bouillante, comptez 15 minutes de cuisson et jetez l’eau de cuisson.

    10| Évitez de donner des champignons aux personnes fragiles

    Les parasites que contiennent éventuellement les champignons peuvent être anodins pour une personne en bonne santé, mais présenter des risques pour les plus fragiles. De la même manière, une intoxication sera plus grave pour certains individus, étant donné le risque important de déshydratation. Par conséquent, il est déconseillé de faire consommer les champignons de votre cueillette aux jeunes enfants, personnes âgées et femmes enceintes.

    En cas d'intoxication ?

    Si, après avoir mangé des champignons, vous connaissez des troubles digestifs ou encore des problèmes de vision ou des vertiges, contactez sans attendre un centre antipoison. Tentez de vous remémorer l’heure de vos derniers repas et de l’apparition des premiers symptômes.

    Comment suis-je assuré en cas d'hospitalisation ?
    Je fais le point avec mon Agent Mutuelle de Poitiers