Tapez votre recherche

    Colocation : faut-il souscrire une assurance habitation par colocataire ?

    Les colocataires doivent obligatoirement assurer le logement loué en colocation, au minimum contre les risques locatifs (incendie, explosion, dégâts des eaux). Gardez cependant en tête que cette assurance pour les risques locatifs ne couvre pas les dommages causés aux voisins et n‘assure pas les biens en cas de sinistre. Pour ces risques, il faut souscrire une assurance multirisque habitation.

     

    Assurance habitation en colocation : 3 options

    Vous cherchez à assurer un bien immobilier pour une colocation. 3 options existent.

    Une assurance individuelle par locataire

     

    Premier cas de figure, chaque colocataire souscrit une assurance habitation personnelle et paye une cotisation calculée en fonction du nombre de pièces principales occupées. En cas de sinistre, il faudra déterminer la part de responsabilité de chaque colocataire. Ce mode de souscription est possible si le logement est loué avec un bail par colocataire.

    Une assurance collective souscrite par un colocataire

     

    Deuxième cas de figure, un colocataire signe le contrat d'assurance habitation qui stipule aussi le nom des autres occupants. C’est alors à lui de s’arranger avec ses colocataires pour partager le paiement de la cotisation. Ce mode de souscription est possible si la location de votre habitation n’est réalisée qu’avec un seul bail global.

    Une assurance collective souscrite par le propriétaire

     

    Troisième cas de figure, le propriétaire souscrit une assurance habitation en lieu et place de ses colocataires. Les cotisations sont alors réparties entre eux et ajoutées à leur part de loyer.

     

    Parlez-en à votre agent !
    Pour faciliter vos démarches, la Mutuelle de Poitiers Assurances propose un contrat spécifique aux colocataires.